Maison & Objet – Septembre 2018

DE BONNES ET HEUREUSES DECOUVERTES…MAIS PAS SEULEMENT !

Pass Navigo en poche, dédale du RER B, joie de trouver une place assise.
Parc des expositions : tout le monde descend. Et quand on dit tout le monde, c’est vraiment tout le monde.
Acheteurs, bloggers, gérants de concept store en Alsace Lorraine, journalistes souvent pseudo-, business women/men du pays du soleil levant ou même du couchant…et NOUS, Talon Aiguille.

On vient s’inspirer, découvrir, défricher, (re)prendre contact, aimer, détester, feindre l’indifférence.
On va très vite dans les allées des décorations de Noël ou celles des Home Fragrances.
On croise des sacs Vuitton, des faux Goyard et des Quechua dernier cri.
On se dit que choisir la bonne paire de chaussures pour arpenter un salon, c’est un métier.
On apprend par un bureau de tendances que, Ô surprise, « l’éveil d’une conscience écologique ouvre de nouvelles voies ».  Naaaaaan….
On est rassuré pour la pause déjeuner : le Café Milk est là pour nous proposer un quinoa-bowl.

Et on vient faire de belles rencontres avec des créateurs en chair, en os et en idées. Qui savent regarder le monde et créer en touchant nos cœurs, nos émotions. Ils ont le sens du beau, du bon, du bien. Et souvent ils ont ce supplément d’âme, de personnalité qui fait qu’ils sont sympas et qu’ils incarnent leur marque jusque dans leur chair. Et ça aussi, ça compte.

Clap clap clap ! Nous allons partager avec vous ces bonnes et heureuses découvertes.

The Agora : espace de co-working et de co-living pour les échanges pro par Ramy Fischler.

MUSKHANE

15 ans au Népal, ca marque un couple. C’est l’histoire de Thierry et Valérie. Et ça permet de faire naître plus qu’une inspiration, un style de vie. MUSKHANE propose des lignes d’objets pour la maison (et pour nos plus petits) tout en feutre, en douceur et en bonne humeur. Les couleurs frétillent, les matières 100% renouvelables ont gardé ce mystère de l’Himalaya. Pulls et plaids en cachemire nous feraient bien rester plus longtemps sur le stand.

C’est beau, c’est chouette, ca pétille. On veut plein de champignons de couleur dans nos bureaux !
Merci merci merci pour nous et pour la planète.

M’A-T-IL DIT

Des petits nuages colorés posés sur des sièges. Des fleurs, des jungles, des matières lisses, du tissage qui chatouillent… l’imagination de Mathilde… foisonnante.

Tout droit sortie de l’Académie des Beaux Arts de Tournai avec son envolée de nuages… direction  son atelier de La Croix Valmer pour développer, décliner matériaux et design de son ciel nuageux très loin d’être gris !

On aime ses sièges et ses bancs avec les petits nuages posés dessus, ses couleurs, son art(isanat), on se dit que c’est beau partout (dans un salon, une chambre, un bureau, un salon de thé).

Comment ça ? Mathilde n’est pas encore distribué à Paris ? IMPOSSIBLE.

A chacun son nuage et le monde tournera mieux ! Merci Mathilde.

AUTUMN

Le stand mal placé qu’il ne faut pas louper ! (M&O, pour leur 2ème année il leur faudra une meilleure place !) Quand la matière vous interpelle. C’est bien ce qui s’est passé sur le stand de Autumn. Le linge de maison qui donne envie de se lover. Des peignoirs, des vêtements d’intérieurs, des draps des couettes, des nappes. Les bonnes formes. Les bonnes couleurs. Intemporelles mais pas seulement. Modernes à souhait. On touche, on regarde, on voit, on sent.

Et une créatrice qui nous dévoile tout.. ou presque… Laure.
Laure, c’est la créatrice de MOUMOUT PARIS, vous savez cette jolie marque pour les enfants… que les parents voulaient pour eux ! Et bien Laure a écouté ses clients… et a créé Autumn… On écoute donc Laure nous parler de son coton organique tissé au Portugal. On comprend pourquoi elle créé. Elle parle humblement de ses inspirations qu’elle incarne tellement bien. Elle a un petit côté Sarah Lavoine…sans le côté exaspérant de Sarah Lavoine. Elle se fait plaisir en nous faisant plaisir.

La marque est brute, pure, moderne…et tellement sophistiquée. Elle sait se raconter simplement, sans subterfuge. On like et relike !


PLUME DE PANACHE

Son truc en plume…c’est du bonheur en boîte ! Ce n’est pas par hasard si Caroline Mesellaty habite rue Princesse au cœur de Saint-Germain. C’est une vraie princesse.
La princesse était juriste. Elle troque sa toge contre des plumes. Mais pas n’importe quelles plumes. Des plumes issues de mues naturelles d’oiseaux, souvent issues de fermes du monde entier sélectionnées pour leur éthique.
Caroline plaide sa cause tout naturellement : elle croit au Karma. « Comment peut-on avoir des plumes chez soi si elles sont issues d’animaux qui ont souffert ? »

Jaune, vert, rouge, bleu, blanc, les couleurs sont mystiques. Les objets incroyables. La réalisation de chacune des pièces débute par une sélection minutieuse des plumes, préparées par le plumassier puis mises en cadre suivant la technique de l’entre-deux verres. Le bois et l’acier des cadres Plume de Panache sont façonnés à la main par un menuisier et un ferronnier, et confèrent à chaque tableau une beauté brute et authentique. Vite ENVOLE MOI. Merci Caroline !

MOBILISATION GÉNÉRALE

Charlotte Schneider aussi était dans le droit… mais a fini par quitter le droit chemin… pour explorer ses envies créatrices. D’un Playmobil cassé par ses enfants au salon de Maison&Objet : ses vitrines pleines d’humour et de nostalgie ont mobilisé amis et famille ! Sa sœur Estelle a même rejoint l’aventure depuis 1an, c’est dire ! Sous licence exclusive, elle chine, déniche et achète ces petites figurines et en créé de nouvelles histoires. Revisitées dans des cadres harmonieusement habillés ou encore sous globes avec leur petit éclairage… Poésie, charme de notre enfance. L’objet donne à sourire, invite à faire une pause, à rêver quelques minutes de cette période d’insouciance…

« Un client l’a mis dans son bureau… Résultat, tous les RV commencent par un petit « commentaire Playmobil »… C’est clair que ça détend les entretiens. »
Charlotte, vous avez créé une nouvelle madeleine !

FAIENCERIE GEORGES

Ils ne sont pas nouveaux…mais le sont toujours autant et on adore les retrouver. La plage, le ski, la ville, Paris, la fête foraine. L’inspiration est résolument contemporaine…dans un art(isanat) si traditionnel. Ça bouge nos envies de belles tables et ça ringardise certaines assiettes voisines dites « créateur » et pourquoi pas en déco murale !

On nous parle de Nevers, fief de la Faïencerie Georges. C’est où déjà sur la carte ? Il y a beaucoup de sourires et d’émotions… comme chez Carole, 4ème génération de Georges, aux manettes. . . Ça inspire.

Le trait est fin, délicat. Les expressions et les mouvements des corps tellement purs qu’on en a la chair de poule… On s’amuse à découvrir leur nouvelle composition d’assiettes « composées ».

GEORGES est une Entreprise du Patrimoine Vivant. On s’en serait douté !

Que vive (bien) la création française !

LES JOUETS LIBRES

D’abord, ouf ! On était embêté pour la parité homme femme de ne pas avoir d’hommes créateurs… Et on a écouté Julien, le créateur de Les Jouets Libres, et on a dit BANCO, on adore votre travail et votre désir de participer à l’imaginaire des petits !

Très inspirés des méthodes Montessori, les jouets libres développent la créativité et la motricité des enfants. Pas de mode d’emploi « Les modes d’emploi, c’est pour les parents, les enfants n’en ont pas besoin. » Le mode d’emploi, c’est leur imagination. Les Jouets Libres donc !

Et écoresponsables : tout est fabriqué en France, le bois vient du jura pour une empreinte carbone réduite et un objectif zéro-dechet. Chaque pièce des jeux sont utiles, design.  Tout est beau, intelligent et donne envie de découvrir ce que les enfants feront de leurs jouets…librement !

MINOIS Paris

On s’est arrêté parce que c’était vraiment mignon. Stand Produit Univers, ça donnait envie. Et on s’est dit que, quand on parle de soins délicats pour bébés et enfants, ça sent toujours bon. Mmmmmmh. Des packagings, des couleurs, des matières, des senteurs. C’est nous les bébés !

On a rencontré Hélène, la fondatrice, présente sur le stand et on a discuté… ou essayé de discuter.
On lui a dit que pour un parent c’était peut être compliqué, quand il s’agit de la peau de son bébé, de s’aventurer en dehors des pharmacies. Gage de confiance pour la majorité. Et qu’être chez Smallable ou Centre commercial, c’était top fashion mais pas forcément un élément de réassurance pour des parents en mal…de réassurance.

Elle nous a dit que même les produits en pharmacie n’étaient pas terribles, C’est vrai on est d’accord, que les produits Minois étaient d’origine naturelle, ou bio ou d’origine naturelle bio…enfin on ne sait plus trop.
Et puis elle nous a dit qu’on avait qu’à essayer ses produits. Mais sans échantillon, c’est compliqué.

Du coup, bof bof bof l’échange. Et forcément… bof bof bof Minois. Donc on n’a pas vraiment aimé. Une marque,  c’est un univers, des produits, une histoire…mais aussi des ambassadeurs. Surtout quand on est nouveau. Surtout quand on est la créatrice… Et là…ce fut la douche froide.

TOASTIES

Des bananes, des chaussons, des shorts,  des semelles, des moufles, des cagoules, des couvre-selles vélo, des étuis à lunettes, des gilets….Eclectique ? pas du tout. Tout est aussi doux qu’un agneau.

En 2016, Maria Lye, une jeune styliste australienne vivant à Belleville, constate, en travaillant dans des ateliers de fabrication de grandes maisons de luxe,  le gaspillage des laines et peaux qui sont mises de côtés…et jetées.

Donc, elle décide de donner une seconde vie à tout cela. Pour notre plus grand bonheur…et confort. Voilà l’aventure de TOASTIES. Ecofriendly et totalement responsable. Nous, ca nous touche et ca nous plait. Ca fait chaud au cœur et aux mains. Aux pieds et aux fesses aussi.

Vivement le froid 😉

EDITH ET MARCEL

Ce n’est pas l’histoire d’Edith Piaf et Marcel Cerdan qui nous a touchée. Un peu too much le Marketing.

Mais c’est la créatrice : Aurélie qui a transformé son idée de Souliers d’intérieur en une belle aventure entrepreneuriale doublée de passion pour le savoir-faire français.

Une première collection qui en entraînera une seconde. Des matières à la sensualité rare qui donne envie de ranger ses chaussettes et ses espadrilles de maison pour y glisser une touche de raffinement. Toujours confort.

"

On aime Maison&Objet. Pour nous, c’est le Meetic de la création. Française en particulier.
Aussi parce qu’on échange avec des vrais gens, passionnés et volontaires. Alors on y retournera. On reprendra le RER B et on changera sûrement de chaussures.

On fera encore, c’est certain, de belles découvertes. Mais pour cette cuvée particulièrement, on souhaite longue vie à nos découvertes. On est Insta friends maintenant…mais plus encore…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *